Les 90 printemps de Pierre Cescutti !

 

Né le 20 mars 1921, Pierre Cescutti fête ses 90 ans. Le soleil est au rendez-vous du printemps pour lui souhaiter un bon anniversaire.

S’il y a une personne qui incarne le cyclisme montois, c’est bien Pierre Cescutti. Celui qui fut, entre autre, le mentor de Luis Ocana, a façonné la section du Stade Montois à son image. Avec sa générosité et sa rigueur. Et ce, depuis 70 ans !

Sa carrière de coureur fut brève. La guerre le conduisit vite sur d’autres routes. Engagé volontaire, il fut de l’expédition qui conduisit les alliés à Berlin ; il fut même des rares Français à pénétrer dans le bunker d’Hitler. A son retour au pays, malgré les contraintes professionnelles, Pierre Cescutti se dévoue sans compter pour permettre aux jeunes d’assouvir leur passion. D’abord secrétaire et entraîneur, il s’acharne à redonner au club la vigueur qu’il avait avant le conflit mondial. Très vite, les coureurs jaune et noir font l’actualité des pages cyclistes ; à la une, on peut même admirer la photo de Rolande Danné –devenue Madame Cescutti- double recordwoman du monde de l’heure.

Quand il accède à la Présidence du club en 1960, le cyclisme connaît un engouement extraordinaire. Pendant deux décennies, le nouveau Président permettra au Stade Montois d’écrire ses pages les plus glorieuses. Les exploits de Luis Ocana, « l’Espagnol de Mont de Marsan » sont entrés dans la légende ; on n’a pas oublié non plus les belles performances des Manzano, Leduc, Abadie, Romero et autre Chaumaz qui se sont illustrés chez les professionnels. On doit également à Pierre Cescutti la construction du vélodrome du Loustau sur lequel ont bataillé bien des champions.

Après avoir transmis le témoin à ses fils spirituels, J. Sabathier puis Lionel Gaüzère, Pierre Cescutti est resté fidèle au club et au cyclisme. Encore aujourd’hui, on retrouve ce passionné de vélo, ce renifleur de talents au bord de la piste ou des circuits, attentif au coup de pédale des coureurs confirmés comme des néophytes. Il n’est pas rare non plus de le voir en ville, juché sur son bicyclette : le vélo représente pour lui à la fois un sport et une hygiène de vie.

Poursuivez longtemps votre route, M. Cescutti. Le cyclisme a besoin de votre mémoire et des valeurs que vous portez intensément.

         Lionel Gauzére.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site